LA 

MANADE

Dans les années 50, Paul Ricard créé sa propre manade et bâtit des arènes en dur. Méjanes accueille alors des novilladas, corridas et surtout des courses libres. La marque à feu de la manade, le trèfle à quatre feuilles, représente la croix du domaine de Méjanes.

Le lexique taurin

Manade : troupeau libre de taureaux, de vaches ou de chevaux conduit, en Camargue, par un gardian.

Marque à feu : En Camargue, la marque à feu sert à identifier les bêtes des troupeaux. Le marquage au fer est aussi appelé ferrade.

Raseteur : Le raseteur affronte le taureau pour glaner les attributs primés à l'aide d'un crochet. Il déclenche la charge du taureau orienté par son tourneur. Le but étant de couper ou lever les cocardes, glands, ou ficelles. Il saute la barrière des arènes pour se protéger et préparer sa prochaine action. Les raseteurs professionnels sont des sportifs de haut niveau qui suivent un entraînement quotidien.

Attributs : ensemble des pièces (une cocarde, deux glands et les ficelles) accrochées pour la course, autour des cornes du taureau. Chaque attribut est enlevé à l'aide du crochet et donne lieu à une prime au raseteur.

Royale : Course camarguaise dans laquelle sont présentés six des meilleurs taureaux d’une même manade.

Manade de chevaux Camargue
Promenade en Camargue
Chevaux de Camargue